Tout savoir sur notre compost UAB
en Ariège

Chaque année, notre plateforme de compostage procède au traitement et recyclage de 20 000 tonnes de déchets verts issus des collectivités et professionnels du paysage. La revalorisation de ces déchets permet la fabrication d’un compost doublement certifié, utilisable en agriculture biologique, composant élémentaire de nos terres végétales et terreaux.

Notre procédé de fabrication d’un compost à haut pouvoir fertilisant

Le compostage : valorisation des déchets organiques

Chez Fumeco, le compostage se fait en aérobie, à l’air libre. Il suit un processus de décomposition naturelle, au cours duquel, sous l’action conjuguée des bactéries, champignons, micro-organismes et macro-organismes, les matières organiques sont transformées en un produit fertilisant, stabilisé, hygiénique, semblable à un terreau ou à de l’humus.

Si l’humus résulte d’une transformation intégralement naturelle, le compost, obtenu grâce à l’action de l’homme, respecte le même processus et partage avec l’humus beaucoup de propriétés idéales au bon développement des plantations.

1.

Phase de décomposition

Le processus de décomposition des matières, également appelé « fermentation », dépend de la présence d’éléments nutritifs, du taux d’humidité et de la teneur en oxygène. Il se caractérise par une brusque montée de la température, pouvant atteindre plus de 70 °C en quelques jours. Cette montée en température garantit la destruction des micro-organismes : agents pathogènes et graines d’adventices (communément appelées mauvaises herbes). Durant le compostage nous perdons 50% de matières organiques en volume en poids.

Fumeco dans l'Ariège : plateforme de compostage en aérobie

2.

Phase de maturation

La phase de la maturation est la dernière étape du compostage. La température diminue pour se stabiliser au niveau de la température ambiante. La maturité influence directement la qualité du compost. Les dernières réactions biochimiques conduisent à la formation de molécules humiques, précurseur de l’humus.

Après 15 mois, notre compost bio est noir, il dégage de légères odeurs de sous-bois.

Fabrication de compost bio dans l'Ariège

Zoom sur

Les déchets recyclés pour la fabrication de notre compost UAB

Fumeco utilise les déchets verts issus des activités d’entretien des espaces verts, agricoles ou viticoles. Ceux-ci sont composés de déchets bruns, des déchets durs et secs riches en matières carbonées : branches (vignes, haies, arbres et arbustes), feuilles mortes, paille, papier, carton. Et de déchets azotés, humides, telles les tontes.

Retournement des tas de compost à l'aide d'une pelle mécanique

Compostage industriel ou comment traiter de grands volumes de déchets

1.

Traitement des déchets par broyage

Afin de faciliter et accélérer leur décomposition, les déchets verts sont réduits en copeaux et petits morceaux par broyage avant leur mise en tas sur notre plateforme de compostage.

2.

Mise en andains et retournement des tas de compost

La disposition en andains facilite le passage de la pelle mécanique qui va remuer et homogénéiser les matières organiques afin d’obtenir une fermentation régulière. La mise en andain est finie quand le lot a atteint 1 000 tonnes.

Après un première retournement la température est prise une fois par semaine. Le tas de compost est retourné dès lors que la température descend en dessous de 60-55 °C. Si la température monte trop (les jours de grande chaleur), le tas est arrosé avec l’eau des bassins de stockage et/ou retourner.

3.

Maturation et analyse pour homologation

À la suite du troisième retournement, au moment où la température descend en dessous de 55 °C, le compost est criblé à 20mm, puis stocké sous abris pour l’amener à maturation.

Un échantillon représentatif est prélevé pour analyse dans un laboratoire indépendant. Un doublon est gardé dans notre échantillothèque. Dès lors que les résultats d’analyse confirment le bon respect de la norme, le compost peut être vendu ou utilisé dans nos terreaux.

Qualité : fabrication d’un compost UAB respectueux des normes

Norme NF U 44-051 : Amendements organiques – Dénominations spécifiques et marquage

En France, il existe deux normes homologuées par l’AFNOR et rendue d’application obligatoire pour encadrer la fabrication de compost :

  • NF U 44-095, pour les composts contenant des boues d’épuration
  • NF U 44-051 pour les autres composts

Fumeco fabrique un compost de norme NF U 44-051.
La norme spécifie 11 dénominations en fonction de la nature des matières premières utilisées dans le compost.

Le compost produit par Fumeco est de type 10 « Compost de matières végétales et animales » : Mélange de matières végétales et animales (conformes à la réglementation en vigueur), brutes ou après pré-traitement anaérobie, ayant subi un procédé de compostage caractérisé ou de lombricompostage.

Pour la fabrication de notre compost, nous n’utilisons ni Matière d’Intérêt Agronomique issue du Traitement des Eaux (MIATE) ni denrées alimentaires.

Nos terreaux répondent à la norme NFU 44-551 : Supports de culture et amendements organiques.

Le respect de la règlementation propre aux ICPE

La plateforme de compostage de Fumeco est une installation classée pour la protection de l’environnement (ICPE). À ce titre elle est soumise à la législation en vigueur et respecte les prescriptions générales définies par la rubrique 2780-1.

Rubrique ICPE 2780-1
Installation de compostage de déchets non dangereux ou de matière végétale, ayant, le cas échéant, subi une étape de méthanisation
Voir la rubrique en détail sur le site AIDA

Pour veiller à la protection de l’environnement, nous avons mis en place des aménagements spécifiques :

  • Une digue tout au long de l’unité de compostage, pour empêcher le débordement de matières organiques dans la Lèze au moment d’inondations ou des très grandes périodes d’orages.
  • Un système de pentes pour amener tous les effluents superficiels de la plateforme et des toitures vers deux bassins de récupération.
  • Trois piézomètres (forages qui mesurent le niveau d’eau des nappes phréatiques) placés sous la plateforme de compostage, pour surveiller biannuellement d’éventuels échanges de flux.

La fabrication d’un compost UAB doublement labellisé

Notre compost et la plus grande partie de nos terreaux sont doublement labelisé par « Certipaq Bio » et « Nature & Progrès » pour l’utilisation en agriculture biologique.

Ces labels contrôlent que ces produits respectent leurs cahiers des charges, qui sont plus stricts que les prescriptions de la norme NF U 44-051 (matières premières admissibles, taux des éventuels pollutions, …).

Les bienfaits de notre compost de certification UAB

Différence entre compost, terreau et engrais naturel

Compost

Le compost est utilisable comme un amendement ou un fertilisant naturel.

Grâce à son apport en matière organique, il structure et enrichit les sols de manière durable.

Terreau

Le terreau est un assemblage de matières naturelles : compost, fumier, tourbe, argile… Il sert de support de culture. La composition varie en fonction des besoins spécifiques des plantations auxquelles il est destiné.

Engrais naturels

L’engrais naturel, qu’il soit organique ou minéral, sert à fertiliser la terre afin de nourrir les plantations.
Ils nourrissent le sol sur une durée courte et ne participent pas à sa structuration.

Fumeco : bassins de récupération d'eau

Vous pouvez intégrer le compost à n’importe quel moment de l’année, par enfouissement ou épandage.

Le compost laissé en surface en automne, protège les sols nus en hiver et est enfoui par les vers de terre pour le redémarrage des semis et plantations au printemps.

Zoom sur

La matière organique du sol : importance et rôle

Composée de micro-organismes vivants, de résidus de végétaux et d’animaux, de matières en décomposition, la matière organique (MO) est essentielle à la vie du sol et à l’écosystème tout entier.

Elle est un réservoir d’éléments nutritifs et contribue à la structuration du sol, en participant à la formation du complexe argilo-humiques, qui augmentent la capacité d’absorption en eau du sol et facilitent la pénétration du sol par les racines.

Fumeco à Leze, dans l'Ariège

Nos terres végétales, terreaux et amendements organiques sont contrôlés et certifiés chaque année par l’organisme indépendant Certipaq Bio et labellisés Nature et Progrès.
Ils sont utilisables en agriculture biologique.

Logo Nature et Progrès
Logo Certipaq Bio